L’Aloe Vera pour combattre les cellulites efficacement

Cellulite et liposuccionL’Aloe Vera agit sur la cellulite quand de nombreux régimes alimentaires ne trouvent plus de solution à ce problème. La cellulite se traduit par des cellules graisseuses qui gonflent de façon démesurée au niveau de certaines zones du corps de la femme. Elle a pour origine un déséquilibre entre le stockage et le déstockage de graisse dans ces cellules. L’Aloe Vera contre la cellulite. Il facilite la digestion et la suppression des protéines excédents et agit en tant qu’anti-inflammatoire contre les douleurs liées à la présence de cellulites.

Créer sa propre crème anticellulite avec l’Aloe Vera

Bien sûr, les produits de beauté inondent les rayons des supermarchés et les magasins spécialisés. D’ailleurs il est aisé d’en trouver au moins un à base d’Aloe Vera et qui peut traiter la cellulite. Mais vous pouvez aussi concocter votre propre crème en ayant ainsi la garantie d’un produit naturel et bio.

Pour commencer, faire fondre au bain-marie 7,5 ml de beurre de kokum avec 10 ml d’huile de sésame, et ½ cuillère à café d’émulsifiant végétal. Sortir le mélange du feu et verser 7,5 ml d’huile de chanvre et 5 ml d’huile de calophylle avant de remuer. Puis y verser 30 ml de gel d’Aloe Vera et fouetter. Ajouter ensuite une gélule de vitamine E, de spiruline réduite en poudre, 15 gouttes d’extraits de pépins de pamplemousse, 7 gouttes d’huile essentielle de christe marine, 6 gouttes d’huile essentielle de cyprès, 4 gouttes d’huile essentielle de verveine exotique, 2 gouttes d’huile essentielle de vétiver et 7 gouttes d’huile essentielle de cèdre Atlas. Fouetter pendant deux minutes et laisser refroidir au frigo.

Prendre ¼ de tasse de moulure de café puis le mélanger avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Vous obtenez votre pâte d’Aloe Vera anti-cellulite qui peut être appliquée directement sur les parties où la cellulite est la plus apparente. Envelopper et laisser reposer pendant un quart d’heure avant de laver soigneusement avec de l’eau tiède. L’application est à faire 2 fois par semaine.

La liposuccion est-elle une panacée contre les cellulites ?

Toutes les femmes désirent avoir une silhouette de rêve. C’est pourquoi des opérations chirurgicales comme la liposuccion gagnent de plus en plus de notoriété. Cette intervention présente des risques et des complications éventuelles.

La liposuccion en quelques mots

La liposuccion consiste à supprimer la graisse en excès. Elle est donc indiquée pour les personnes souffrant de surcharge graisseuse. Le chirurgien peut opérer différentes parties du corps pendant l’opération, notamment les hanches, le ventre et les cuisses. La liposuccion peut aussi intervenir au niveau du visage. Elle est particulièrement efficace pour éliminer la cellulite.

Les risques de la liposuccion

Après plusieurs études, des chercheurs de l’École de médecine de l’Université du Colorado ont constaté que cette technique est plus dangereuse qu’on ne le pense. Ils ont suivi 14 femmes ayant subi la liposuccion. Un an plus tard, la masse graisseuse fait sa réapparition.

Il a été constaté que l’élimination de la cellulite engendre une nouvelle répartition de masse graisseuse. De la graisse apparaît autour des épaules ou des bras et sur la partie supérieure de l’abdomen. En libérant des substances inflammatoires nocives à long terme, cette graisse favorise l’apparition du diabète de type 2 et celle des maladies cardiovasculaires.
Comme toute opération chirurgicale, la liposuccion peut aussi occasionner des infections, des saignements et causer la phlébite.

Des perspectives plus « saines » pour une silhouette de rêve

L’activité physique constitue une solution incontournable pour combattre les amas graisseux indésirables. En effet, la sédentarité favorise l’accumulation adipeuse sur différentes parties du corps. Associé à un régime minceur, le sport est encore plus efficace.

De même, certains produits de soin aident à améliorer l’aspect de la peau. Draineur naturel, l’huile naturelle de calendula, par exemple, favorise l’élasticité de l’épiderme. Appliquée par le biais d’un massage, elle active la microcirculation et le drainage lymphatique.

Le saviez-vous ?

Menu